medieval russia essay topics slower than the rest literary essay us history dbq essay format essay on abdul kalam in hindi persuasive text analysis essay

Eviter que la pression monte

Pour éviter que la pression monte, il faut s’avoir et comprendre comment et pourquoi elle monte !

En général, la pression monte petit à petit, une petite contrariété par ci, une petite contrariété par là, une frustration, une déception, … et souvent nos émotions sont encore amplifiées par notre dialogue intérieur, on se victimise, on tourne les choses dans la tête, ça prend de l’ampleur, ça grossit et on commence à tout prendre contre soi et ne plus se rendre compte que les autres n’avaient pas forcément des mauvaises intentions, que pour eux c’est aussi défiant, qu’ils luttent contre leurs propres insécurités, leurs peurs, leurs frustrations,…C’est là qu’il est utile de se rappeler du principe de bienveillance dont nous vous parlons régulièrement:

Mon conjoint (mes enfants) m’aime(nt) et il(s) ne cherche(nt) pas délibérément à me faire du mal, à me blesser.

Beaucoup de situations tournent au vinaigre lorsque nous n’arrivons pas à éviter que la pression continue de monter. L’explosion est préprogrammée…

Que faire?

–> Prendre conscience de mon dialogue intérieur, des émotions qui m’habitent et me parler gentiment à moi-même. Confier au Seigneur comment je me sens et le laisser me dire ce qu’Il pense de moi et de la situation.

–> Traduire ce que l’autre me dit, peut-être qu’il est lui aussi sous pression. Je peux choisir de mal prendre ce qu’il me dit ou le soutenir dans ce qu’il vit. Prier pour les membres de ma famille, demander à Dieu de me donner de la sensibilité, de la compréhension pour mes proches.

–> Choisir de ne pas laisser les choses grossir et s’envenimer. Régler les situations au fur et à mesure. C’est comme les mauvaises herbes, il vaut mieux les arracher lorsqu’elles sont encore petites, c’est plus facile,ça fait moins de dégâts et y’a moins de déchets à gérer.

Nous vous souhaitons patience, persévérance, joie et paix.

A la prochaine